LE CAS COLIN KAEPERNICK

Publié par Le Lycéen le

Colin Kaepernick, joueur de football américain, refuse désormais de se lever au son de l’hymne de Etats-Unis diffusé avant les matchs, en signe de protestation contre les violences policières.

Colin Kaepernick

Début septembre 2018 la société Nike a créé une publicité polémique lors du 30ème anniversaire de leur slogan. En effet, cette publicité reprenait le geste de Colin Kaepernick, devenu symbolique. Colin Kaepernick, est un joueur de football américain, sans club, qui pose un genou à terre (« takeaknee » en anglais) durant l’hymne nationale américain pour protester contre les violences policières envers les noirs. Ce genou à terre est devenu une marque de protestation contre les injustices sociales et raciales qui traversent la société américaine. Son origine remonte à l’été 2016, lorsque Colin Kaepernick, ancien quaterback des San Francisco 49ers, avait refusé d’écouter debout l’hymne américain.

perdu.cm
de plus en plus de joueurs rejoignent Colin Keapernick dans son geste

Les violences policières sont à l’origine du geste de Kaepernick

Ce geste fait suite aux violences policières. En posant son genou à terre, Colin Kaepernick proteste contre les meurtres de plusieurs hommes noirs abattus par des policiers blancs. Dans une interview il justifie son geste : « Je ne vais pas afficher de fierté pour le drapeau d’un pays qui opprime les noirs. Il y a des cadavres dans les rues et des meurtriers qui s’en tirent avec des congés payés ». Selon un décompte du « Washington Post », 987 personnes ont été tuées par la police en 2017, dont 68 n’étaient pas armés. 23% étaient des hommes noirs alors que les personnes de couleur noire ne représentent que 6% de la population.

Le « takeaknee » à l’origine de nombreuses polémiques

Cet évènement a créé de nombreuses polémiques dans la société américaine : Les uns soutiennent son combat contre les violences policières visant les noirs, les autres considèrent Kaepernick comme un traitre qui insulte notamment la mémoire des militaires morts au combat.

Le président américain a critiqué le géant Nike pour sa campagne de publicité mettant en scène le joueur de football américain controversé Colin Kaepernick, et a lancé des menaces en direction de la Ligue nationale de football américain.

Colin Kaepernick pour la pub Nike
Colin Kaepernick pour la pub Nike

Heureusement pour le géant américain, ses ventes se portent très bien et ont même augmenté. C’est en tout cas ce que révèle une étude d’Edison Trends, une société de recherche sur le commerce en ligne, qui a étudié près de 3 millions de facteurs en ligne et recensé tous les achats de produits Nike sur plus de 200 points de vente dans tout le pays. Sur le week-end du Labor Day américain, entre dimanche 2 et mardi 4 septembre, les ventes ont progressé de 31%, alors que l’an dernier, elles n’avaient progressé que de 17% sur l’ensemble de la saison. La campagne de publicité avait été lancée le 3 septembre.

Un geste donc qui a fait couler beaucoup d’encre de par les réactions politiques et sociales qu’il a engendrées, mais aussi par l’exploitation économique qu’en a fait l’entreprise Nike et qui a, elle aussi, donné lieu à un certain nombre de réactions. Reste à savoir quelles retombés cette médiatisation va avoir sur l’avenir sportif de Kaepernick ? Va-t-il pouvoir continuer le football américain ? Trump changera-t-il d’avis ? Affaire à suivre.

T.P. et M.K.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.