L’Inde : le pays le plus dangereux pour les femmes ?

Publié par Le Lycéen le

Selon une étude récente, 37 % des femmes qui se suicident dans le monde vivent en Inde. C’est la première cause de mortalité pour les 15-29 ans. Plusieurs causes expliquent ce chiffre notamment le mariage forcé et les viols en masse.

Les mariages forcés et les maternités précoces sont inévitables pour les indiennes.

Jeune mariée indienne

 « En Inde le mariage rend les femmes plus vulnérables, notamment à cause des mariages arrangés et des maternités précoces », déclare Rakhi Dandona, chercheuse auprès de la Fondation pour la santé publique d’Inde, dans The Times of India. En effet, prés de 45%,  sont mariées de force avant l’âge de 18 ans. L’Inde, à elle seule, cumulait en 2014 un tiers des mariages de mineurs sur la planète. La femme est soumise à l’autorité familiale qui passe de ses parents à sa belle-mère et à son mari. Marier sa fille à un âge précoce permet d’éviter tout égarement sexuel et de préserver l’honneur de la famille. C’est donc une tradition dans les familles indiennes.

Des violences conjugales banalisées

Des chercheurs soulignent qu’en Inde, le suicide touche particulièrement les femmes mariées de moins de 35 ans, ce qui prouve que les femmes ne sont pas heureuses dans leur mariage ni soutenues par leur mari. Au contraire, la plupart des femmes mariées subissent des violences conjugales. Une étude menée par l’UNICEF en 2012 montre que  57 % des petits garçons et 53% des petites filles considèrent qu’un homme a le droit de battre sa femme. Dès leur plus jeune âge les enfants sont donc éduqués dans la violence. Ceci explique que dans leur vie d’adulte, ils n’auront pas le recul nécessaire pour mettre fin à cette triste tradition des violences conjugales.

Le pays du viol 

Les femmes indiennes connaissent régulièrement des viols notamment par leur conjoint mais aussi par des bandes organisées. On parle alors de viol collectif. Ceci explique entre autre le chiffre alarmant de suicides féminins en Inde! L’horreur que subissent ces femmes peut avoir lieu dès leur plus jeune âge. Par exemple, récemment une fillette de 18mois a été violée par un homme devant les enfants de celui-ci. D’après BFMTV, l’Inde est le pays où les enfants se font le plus violer avec un triste record de 11 000 viols en 2015. Cependant, de plus en plus de manifestations sont organisées dans l’idée de dénoncer l’horreur que vivent les femmes violées.

Une amélioration en cours…

La prévention du suicide préoccupe désormais les autorité indiennes. Des mesures ont été prises pour décriminaliser le suicide dans la loi sur la santé mentale de 2017, car les suicides ou tentatives de suicide étaient punis par la loi (peine capitale). Les chercheurs rappellent que le problème du suicide des femmes en Inde doit être au centre des préoccupations.  

Une campagne nationale a été lancée pour tenter de lutter contre la tradition du mariage des enfants. Les auteurs appellent à un plan national de prévention du suicide, devenu la première cause de mortalité dans le pays pour les femmes. De plus en plus de manifestations ont lieu en Inde pour lutter contre les violences sexuelles et pour soutenir les victimes de viol. Une association a alors été créée : « La commission pour les femmes de Delhi».  

Des femmes indiennes manifestent contre les violences cenjugales

Plus globalement, en 2016, sur 817 000 suicides dans le monde, dont 230000 en Inde. Néanmoins, ce chiffre ne représente pas la totalité des suicides indiens car le gouvernement ne relève que les décès déclarés par la police. Ces 230 000 suicides représentent 28 % des 817 000 suicides dans le monde, alors que l’Inde abrite 18 % de la population mondiale.

Source : L’EXPRESS et BFMTV

C. P., N. P. et L. T.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.