L’Espagne, la première porte d’entrée des migrants en Europe

Publié par Le Lycéen le

L’Espagne est un pays concentrant de multiples richesses, culturels, historiques etc. Actuellement la population se diversifie encore davantage grâce à l’immigration.

Vers une Espagne, terre d’accueil

L’immigration en Espagne a commencé dans les années 1990. C’est au cours de ces 18 dernières années que l’Espagne est véritablement devenue un des plus grands pays d’immigration. Avec 600 000 d’immigrés par an elle en compte 8 fois plus que la France. Ce fort taux d’immigration est lié à la proximité de l’Espagne par rapport au détroit de Gibraltar et aux pays du contient africain. Mais c’est surtout ces dernières années que l’Espagne est devenue terre d’accueil pour les immigrés venus des pays d’Afrique.

source : iom.int
source : iom.int

L’Aquarius

L’Aquarius est un bateau affrété par l’ONG (organisation non gouvernementale), « SOS méditerranée » et Médecins sans frontières. Il vient en aide aux migrants en mer Méditerrannée .

sauvetage 2018
source : cronachediordinariorazzismo.org

En juin dernier l’Aquarius  a pu sauver 630 migrants qui étaient sur le point de se noyer car leurs embarcations très délabrées s’étaient mises à couler. Tandis que le gouvernement xénophobe d’Italie avait refusé de les accepter, Pedro Sanchez , le nouveau président du gouvernement espagnol a accueilli à bras ouvert l’Aquarius. En effet, depuis que l’Italie a annoncé qu’elle fermait ses ports aux bateaux de migrants ce 10 juin dernier, c’est l’Espagne qui est devenue la première porte d’entrée des migrants en Europe.

Le phénomène s’est donc considérablement amplifié ces derniers mois. Comment l’Espagne va-t-elle pouvoir faire face à ce nouveau défi? affaire à suivre.

I.P. et M.C;

Catégories : Reportages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.