La « révolte des sacs en plastique » divise les Italiens

Publié par Le Lycéen le

En Italie depuis janvier 2018, les consommateurs sont dans l’obligation d’utiliser des sacs plastiques biodégradables et payants pour faire leurs achats de fruits et légumes et ainsi participer à l’écologie, limiter la pollution et favoriser le recyclage.

Les commerces italiens doivent désormais utiliser uniquement des sachets en plastique biodégradables payants. Le prix du sachet varie entre 1 à 3 centimes avec une épaisseur inférieure à 15 microns, soit une dépense comprise entre 4,17 et 12,51 euros par an et par famille.

L’Italie est le premier pays d’Europe à remplacer les sacs en plastiques par des sachets biodégradables payants.

Malgré les énormes difficultés qu’affrontent certaines de ses régions dans la gestion de leurs déchets, l’Italie est l’un des pays européens qui utilisent le plus de sachets en plastique. Le gaspillage représente la consommation annuelle de 100 milliards de sacs plastiques, souvent à usage unique, soit en moyenne 280 sacs par citoyen européen.  L’Union européenne impose donc aux gouvernements nationaux de s’assurer que ce nombre ne dépasse pas 90 par personne d’ici fin 2019. Le but est d’atteindre celui de 40 sacs par citoyen avant fin 2025.

En conséquence, la décision de faire payer les sacs en plastique légers dans les supermarchés pour les fruits, les légumes et les produits frais provoque l’indignation des consommateurs. Plusieurs associations émettent des critiques virulentes, en dénonçant une nouvelle taxe. Les consommateurs sont révoltés et organisent donc des manifestations pour exprimer leur mécontentement.

Mais les manifestations des consommateurs n’ont pour l’instant pas été prises en compte par l’Etat, l’argument principal étant que le consommateur a toujours payé les sacs plastiques, sauf que maintenant ce prix figure sur le ticket de caisse.

C.O. et B.C.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.